Forum des Alfa Romeo Classiques et Vintages de France
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Forum des Alfa Romeo Classiques et Vintages de France

Lieu de bonne humeur pour parler voitures anciennes. Qu'elles soient de Collection, de Compétition, de Sport, d'Exception ou Populaires.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-9%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Roborock S5 Max au prix le plus bas
299 € 329 €
Voir le deal

 

 Petite histoire de la marque .

Aller en bas 
AuteurMessage
A2F 83
Alfiste
A2F 83

Nombre de messages : 4712
Localisation : Aix -en-Provence San Daniele del Friuli
Date d'inscription : 24/06/2009

Petite histoire de la marque .  Empty
MessageSujet: Petite histoire de la marque .    Petite histoire de la marque .  EmptyLun 23 Sep - 12:11

Bonjour ,

La Scuderia Ferrari vient de fêter son quatre vingt dixième anniversaire à Milan, le 6 septembre et à Maranello  le 11 septembre dernier .
En 1929 Enzo Ferrari , alors âgé de 31 ans, créé une écurie destinée à faire courir des Alfa Romeo , qu'il assemble et prépare , pour des clients , mais aussi pour des pilotes qu'il recrute .

En 1933 la Scuderia devient le service course d'Alfa Romeo et cette année là, il y a une dérogation à la règle car, une voiture non Alfa Romeo participe au Grand Prix d'Italie .

Cette journée fut l'une des plus dramatique du sport automobile . C'était le 10 septembre, un dimanche pluvieux . Le matin se disputait le Grand - Prix d'Italie qui vit triompher Luigi Fagioli sur Alfa Romeo Tipo B ( P3 ) . L'après - midi , était prévu le Grand - Prix de Monza .

Dans la première série figurait une voiture rouge badgée du Cavallino Rampante de la Scuderia Ferrari . Ce n'était pas une Alfa Romeo, mais la Duessenberg du Comte Trossi . Le noble gentleman driver est très proche des frères Caniatto, qui sont les actionnaires majoritaires de la Scuderia et, il assure depuis peu la Présidence . Il avait acquit , récemment , cette voiture de course aux USA . Elle faisait parti d'un lot de sept voitures construites en 1927 .
Avant d'expédier la voiture en Europe, il fit remplacer le moteur original de 1,5 l par un puissant huit cylindres en ligne Clemons de 4,2 l et 270 cv . La voiture arriva en Italie au mois d'Août , peu de temps avant le Grand - Prix .

La course de Trossi dura sept tours , avant qu'un incident mécanique ne mette fin à sa participation. Cependant, une importante coulée d'huile s'est répandue sur la piste humide .
Au cours de la seconde série, à l'endroit précis de la présence d'huile Guiseppe, Campari ( Alfa Romeo ) et Mario Umberto             ( Maserati ) , sortiront de la piste . Le premier est mort sur le coup, le second, à son arrivée à l'hôpital .

Malgré quelque protestations , la course n'est pas interrompue. Lors de la finale , au même endroit , le Comte Polonais Stanislas Czaykowski , favori de l'épreuve , perd le contrôle de sa Bugatti type 54 . La voiture se retourne et prend feu immédiatement. Le Comte meurt dans le brasier .

Selon les chroniques de l'époque et, en particulier celles de Auto Italiana, de septembre 1933 , les tragiques accidents du dimanche ne sont pas liés à la présence de l'huile perdue par la Duessenberg , qui avait été nettoyée entre les deux manches , mais à la fougue des pilotes et à la vitesse excessive sur un revêtement rendu glissant par la pluie .

La Duessenberg fut rapidement réparée et resta inutilisée pendant un an avant d'émigrer vers la Grande Bretagne ou elle passa toute le reste de son existence.

Aujourd'hui, restaurée selon la réglementation des courses de 1939 , elle fait partie de la collection du Musée Brooklands .

Il n'existe aucune preuve qu'une autre non Alfa Romeo ait courue sous les couleurs de la Scuderia  Ferrari .

En 1937 l'usine du Portello  décida de retourner officiellement sur les circuits , en son nom propre . Le différent entre Enzo Ferrari et Wilfredo Ricart n'est pas étranger à cette décision .

En 1939 , les indemnités de départ allouées à Enzo Ferrari lui permettront d'acquérir une propriété agricole située à une vingtaine de km de Modène, entre Fiorano ( la maison ) et les champs à perte de vue de Maranello. Le tout séparé par une petite route empierrée reliant Modène à Abetone.

C'est une autre aventure qui sera , dans quelques décennies, une Histoire d'Hommes .

Cordialement

Alain.

PS :

Aujourd'hui, Maranello c'est 17 500 habitants . Une activité industrielle très importante et, il n'y a plus de champs .
Revenir en haut Aller en bas
PS70
Alfiste
PS70

Nombre de messages : 6379
Age : 51
Localisation : Cabriès
Date d'inscription : 23/09/2011

Petite histoire de la marque .  Empty
MessageSujet: Re: Petite histoire de la marque .    Petite histoire de la marque .  EmptyLun 23 Sep - 18:54

Merci Alain pour cette passionnante histoire.

Voici la Duessenberg :

https://www.brooklandsmuseum.com/explore/our-collection/cars/duesenberg-single-seater
Revenir en haut Aller en bas
gtv2000
Alfiste
gtv2000

Nombre de messages : 724
Date d'inscription : 11/06/2007

Petite histoire de la marque .  Empty
MessageSujet: Re: Petite histoire de la marque .    Petite histoire de la marque .  EmptyLun 23 Sep - 20:59

Bel hommage pour l'anniversaire.

Je me permets deux-trois précisions.

Dans les premières années, la Scuderia ne fait pas courir que des d'Alfa, elle a aussi une écurie moto avec des Norton, puis des Rudge. Le choix de préparer des Alfa vient de ce que la Scuderia est adossée à la concession Alfa Romeo que Ferrari a pour l'Emilie Romagne. Le retrait d'Alfa des courses fin 1932 met Ferrari en première ligne, et ce n'est qu'en août 1933, quand on voit que ses 8C2300 Monza sont juste trop court en GP qu'il obtient finalement les monoplaces Tipo B (P3), de loin plus rapides. C'est à partir de ce moment qu'il commence à être bras officiel d'Alfa Romeo en course. Avant, il avait parfois eu des voitures d'usine en prêt ou, à la Coppa Acerbo 1931, engagé des voitures pour le compte de l'usine, mais ses voitures étaient aussi concurrentes des Alfa officielles, aux Mille Miglia par exemple.

Il y a une deuxième exception, c'est la Maserati 8CM de Nuvolari au GP de Belgique 1933. Mais l'initiative venait de Nuvolari, pas de Ferrari.

La première apparition de l'écusson au cheval cabré sur un capot fut aux 24 heures de Spa 1932, circuit que les 2 8C2300 ont rejoint par la route (dont le col du St Gotthard) depuis Modène (et retour).

En 1937, Alfa Romeo rachète les actions de la Scuderia Ferrari, et rapatrie le département course officiel à Milan, renommé Alfa Corse, dont Ferrari est nommé directeur. C'est à cette époque, justement, qu'il sera au contact plus direct (et scintillant!) avec Wifredo Ricart, et ce jusqu'à son départ en septembre 1939. Il reçoit en effet une copieuse liquidation, mais il avait déjà été bien traité jusque là. La Scuderia Ferrari à Modène était devenu le département compétition client d'Alfa, et Ferrari percevait un loyer pour les installations, outre les salaires, indemnités et avantages en tant que directeur.

study
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




Petite histoire de la marque .  Empty
MessageSujet: Re: Petite histoire de la marque .    Petite histoire de la marque .  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite histoire de la marque .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Victorinox : Une petite histoire de la marque
» La petite histoire de la ZENITH Cairelli "Tipo CP 2"
» Petite histoire de peinture....
» petite histoire amusante ?!
» Petite histoire d'orchidée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Alfa Romeo Classiques et Vintages de France :: Le grand comptoir du Bistrot-
Sauter vers: