Forum des Alfa Romeo Classiques et Vintages de France

Lieu de bonne humeur pour parler voitures anciennes. Qu'elles soient de Collection, de Compétition, de Sport, d'Exception ou Populaires.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vidange puis 180 km et moteur cassé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Fana
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 469
Age : 54
Localisation : Vaucluse
Date d'inscription : 05/02/2006

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Mar 29 Mar - 19:24



Bon, une réponse en image ...



Oui, il y a écrit diesel, mais vous savez que c'est du pur marketing, l'huile essence ou diesel c'est kif kif !

@+
Fana
Revenir en haut Aller en bas
A2F 83
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 3632
Localisation : Aix -en-Provence San Daniele del Friuli
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Mer 30 Mar - 8:36

Bonjour Fana,

Désolé de te contredire, mais l'huile essence ou diesel ne sont pas les mêmes produits.
Leur fonction sont différentes car la conception des moteurs l'est aussi, ainsi que la composition du carburant.

Les produits à neutraliser dans les diesels ne sont pas les mêmes que dans l'essence.
Les résidus de combustion sont plus lourds et chargés sur un diesel ( voir la couleur de l'huile après un court usage ).
Les rejets H2O d'un diesel sont plus faibles que ceux de l'heptane etc...
Si la base esther est la même, les additifs sont totalement différents
Les efforts, sur les paliers et les coussinets sont beaucoup plus élevés sur un diesel, car dans le cas ou tu ne le saurais pas, les rapports de volumes sont beaucoup plus élevés sur le diesel , d'ou une force engendrée logarytmique.

Si les températures de fonctionnement sont les mêmes, bien souvent la durée d'utilisation est beaucoup plus longue sur un diesel.
Enfin, si cela était si simple , les pétroliers ne développeraient pas des lignes produits différentes , pour aboutir au même résultat.
C'est pourquoi il existe deux produits différents pour deux usages différents.

C'est tant mieux pour la bonne santé de nos moteurs.

Cordialement

Alain.
Revenir en haut Aller en bas
alfaszat
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 6077
Age : 73
Localisation : 77 Barbizon - Arbonne la foret
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Mer 30 Mar - 10:04

C'est comme huile pour moteur pour turbo rien à voir pour un diesel ou moteur normal. colors

Perso je prèfère mettre le prix pour une huile de qualité type Motul qu'une huile acheté à 4 sous type Carrefour, surtout pour une auto qui ne tourne pas beaucoup....
JPS

ps : Alain regarde tes MP ou dis moi si t'es faché pour pas me répondre. :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
A2F 83
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 3632
Localisation : Aix -en-Provence San Daniele del Friuli
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Mer 30 Mar - 10:06

Mon cher Jean -Pierre,

Je t'ai répondu tout de suite après la lecture de ton message.
Je vais voir s'il est parti , sinon je recommence.
Je ne t'aurais pas laisser dans le doute, crois moi .

Amicalement

Alain.
Revenir en haut Aller en bas
3litresourien
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 2060
Age : 49
Localisation : 28/78
Date d'inscription : 25/04/2008

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Mer 30 Mar - 10:46

Effectivement, les huiles pour moteurs "essence" ont des additifs anti acides en plus.

Je ne suis pas d'accord sur l'utilisation d'huiles minérales au lieu d'utiliser du moderne "synthèse", car
il faut quand même suivre les progrès techniques à ce niveau (tant que la formulation utilisée est compatible avec
les joints et les diverses matières composant le moteur).

A viscosité égale, qui convient bien à une pompe à huile "ancienne", aux jeux de fonctionnement et aux divers
débits de fuite du circuit de graissage, il vaut quand même mieux prendre une huile de grande qualité.

Cela évite les dépots dans le bloc, et les "piscines" de décantation de la culasse. Car un jour ou l'autre, cela
finit par refiler dans le circuit et là...

Sur un moteur jamais démonté et nettoyé, dont la métrologie et les jeux sont incertains, je comprends.
Mais pas sur un moteur "neuf" qui se comporte comme un moteur moderne.

Le debit de la pompe doit compenser les fuites du circuit de graissage. Fuites:
- jeux internes de la pompe,
- jeux entre les bielles et le vilo
- jeux entre le vilo et les paliers, y compris les cales de jeu latéral,
- jeux entre les paliers d'AAC et les AAC, et le cas échéant sur les lignes de culbuteurs (V6).

Pour garantir que c'est toujours vrai à n'importe quel régime, la pompe débite plus que nécessaire.
Vu que l'huile est incompressible, il faut une derivation pour que le debit en trop retourne dans le carter:
Le fameux clapet de by-pass.

Les débits ne sont pas constants, et au delà d'un certain régime, la pompe cavite.
En gros, le debit de la pompe suit une droite avec un debit qui augmente avec le regime.
Par contre, les debits de fuites augmentent en suivant plutôt une courbe parabolique.
Pourquoi? car plus le moteur va dans les tours, plus l'huile chauffe, et la viscosité diminue. Ensuite,
par les bielles, l'effet de centrifugation accélère les fuites entre les bielles et le vilo.

La courbe des fuites doit toujours se situer en dessous de celle de la pompe. Le debit différentiel
passe par le by-pass. Quand les deux courbes se rejoignent, il ne faut pas aller plus haut, c'est la casse assurée.
sur un moteur, ce point de rencontre est au delà du régime max.

Un moteur usé aura cette rencontre entre les deux courbes plus bas en régime qu'un moteur neuf ou conforme.

La "pression" d'huile n'est que l'image d'un debit suffisant du système de graissage. On sait facilement
mesurer une pression, mais pas un débit dans un liquide.

Revenir en haut Aller en bas
clement33
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 688
Age : 33
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Mer 30 Mar - 11:02

disons que pour le debit il faudrait avoir tous les volumes des cavités que traverse l'huile ainsi que la forme de sortie
mais comme l'huile reste dans le bloc c'est chaud a mesurer

donc oui c'est comme un tuyau d'eau
tu peut avoir le robinet grand ouvert si tu pince le bout ça te donne plus de pression
tu fermes un peu le robinet, tu pinces un peu plus et tu obtiens la meme pression
Revenir en haut Aller en bas
A2F 83
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 3632
Localisation : Aix -en-Provence San Daniele del Friuli
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Mer 30 Mar - 11:47

Bonjour Clément,

Mesurer le débit ne pose qu'un seul problème: celui du coût.

Il y a bien longtemps que dans l'industrie nous savons mesurer tous les débits, dans n'importe quelles conditions , dans n'importe quel milieu, sous n'importe quelle forme ( liquide, gazeux, solide )
Cela a-t-il un ntéret dans la lubrification du moteur ? Non .
La plupart des voitures récentes ne possèdent qu'un voyant de pression basse et pas même un manomètre indicateur de la pression. Cela permet au conducteur de ne pas se poser de question. Il roule, que ce soit l'hiver ou l'été et tout se passe bien en général.
L'indication de la pression, qu'il faut obligatoirement lier à l'indicataion de température du lubrifiant sont largement suffisants pour évaluer la santé de notre mécanique.
Il ne faut pas perdre de vue que la fiabilité de ces instruments , bon marché et en précision ordinaire, est soumise à caution.
Ce ne sont que des indications....
Bonne journée


Alain.
Revenir en haut Aller en bas
A2F 83
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 3632
Localisation : Aix -en-Provence San Daniele del Friuli
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Mer 30 Mar - 11:51

J'ai oublié de dire qu'il est facile de calculer le débit de la pompe à huile en fonction du volume des deux chambres , de la vitesse de rotation de la taille des pignons et de la viscosité moyenne du produit pompé.
Pour nos Alfa à moteur4 cylindres le débit est d'environ 18 l /mn soit plus de 1000 l à l'heure....

Alain.
Revenir en haut Aller en bas
pasto
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 801
Age : 44
Localisation : Nice
Date d'inscription : 02/10/2007

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Mer 30 Mar - 13:19

je m'insère dans cette conversation pour vous signifier qu'une huile de marque n'est pas forcément la meilleure.

Il faut regarder derrière le bidon avec la norme API qui est suivi pour les essences de deux lettres commençant par S et pour les diesels commençant par C
La deuxième lettre renseigne sur la génération de l'huile.

exemple pour l'essence: une huile API: SL sera plus récente que l'huile API: SH. (idem pour le diesel avec le C).

Regardez maintenant les huiles type carrefour ou Leclerc par exemple et comparez avec certaines huiles de marques et vous verrez.

ça fait maintenant plus de 25 ans que je roule avec des huiles de grande surface avec mes moteurs turbo et je n'ai jamais rien cassé; faut dire aussi que je vidange tous les 7500Km ou une fois par an.

Pour mon 1750 refait, je commence à tourner avec de la leclerc en 10W40. A suivre
Revenir en haut Aller en bas
alfaszat
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 6077
Age : 73
Localisation : 77 Barbizon - Arbonne la foret
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Mer 30 Mar - 13:37

Nous le savon ( de Marseille ) depuis nos culottes courtes. :siffle: :siffle: :siffle:

Un moteur lubrifié avec une huile depuis plus 30 ans vaut mieux pas lui changer son alimentation, c'est comme mon chat.... Rolling Eyes

D'ailleur les huiles Motules sont bien moins chères que certaines huiles de chez feu vert ou de Cascouilles, de plus mon spider n'a pas encore de turbo, je vais demandé à Rosso de m'arranger ça. clown

Et bien c'est sûr, ce qui est plus cher n'est pas obligatoirement meilleure, mais répondre à la norme basique pomme d'API c'est simple donc allez chez Cargouille....

Qq. de competent, ( pas comme moi ) a dit plus haut que les constructeurs préconisent un type d'huile pourquoi chercher autre chose ? aujourd'hui la 0/50 existe elle est extrement élaborée, allez faut la mettre dans no bouzins. Boulet

jps
Revenir en haut Aller en bas
A2F 83
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 3632
Localisation : Aix -en-Provence San Daniele del Friuli
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Mer 30 Mar - 15:01

Bonjour Pasto,

qui crois-tu fabrique les huiles pour la grande distribution ?

C'est suivant un appel d'offre, aux producteurs que sont les pétroliers.

A cet appel d'offre est joint le cahier des charges dans lequel tu trouves les spécifications courantes et aussi le prix à ne pas dépasser, packaging compris.
N'imagines pas que le fabricant va mettre dedans le résultat de ses dernières recherches en matière d'additifs, mais ce qu'il fait de plus ancien partielement amorti, afin d'atteindre le prix demandé .
Une huile de marque aura toujours une avance technique sur celle de la grande distribution. Ce qui n'empèche pas ces huiles de convenir pour un usage normal.
C'est dans les limites que la différence se fait.
Pour avoir essayé une 20 w 50 d'un distributeur ( centre auto ), il ne m'a fallu que 80 km pour constater qu'à 100 °C la pression chutait de façon significative.
Une fois remplacée par celle produite par mon entreprise, la pression était au beau fixe, même après 115 ° C .
Ceci est dû au manque de stabilité du produit. Hors en Pétrochimie et en chimie élaborer un produit stable est beaucoup plus couteux que le contraire.
J'ai donc fait un rinçage avec cette huile que je n'ai conservé que 150 km . C'est moins cher que les produits de rinçage et tout aussi efficace.

Cordialement

Alain.
Revenir en haut Aller en bas
salva
Alfiste


Nombre de messages : 3
Localisation : France
Date d'inscription : 20/07/2017

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Jeu 20 Juil - 22:38

Bonjour à tous

J'ignore si j'effectue un petit ou un gros déterrage , mais le sujet de la casse après une vidange est intéressant, surtout quand on peut y apporter au moins une réponse.
J'ai moi même eu l'immense plaisir de descendre une bielle de ma GTV sur l'autoroute, après une vidange effectuée par mes soins.
Le pourquoi, je l'ai trouvé, non sans mal, mais trouvé . Ce sera sans doute utile à d'autres Alfistes.
J'ai acquis cette Alfa il y a un peu plus de 2 ans. 135000 km d'origine (preuves à l'appui) le même propriétaire depuis longtemps, le précédent avait pour une raison inconnue, fait procéder en 2 fois à la réfection du moteur. Un coup le bas, un coup le haut en très peu de temps d'écart.
J'ai conclu d’après les factures que le moteur devait fumer bleu et qu'un remplacement des segments et des coussinets de bielles n'a rien du solutionner. Logique ! sur le V6 le problème est toujours venu du haut. Curieux qu'un "spécialiste Alfa" ne soit pas au courant mais bon !
Donc après l'achat, une bonne grosse révision (toujours par mes soins)
"


et bien sur courroie de distribution, vidange, filtre et dépose/repose du couvercle inférieur du moteur pour éliminer les éventuelles boues. Il c'était parfaitement propre.  Voilà le v6 parti pour 2000 km en deux ans sans le moindre souci.
Fin avril, je décide de prendre la GTV pour traverser la France, 1900 km aller/retour. J'avais, malgré le faible kilométrage, effectué une nouvelle vidange. Au bout de 2 ans, c'est la moindre des choses. L'huile était parfaitement propre, mais j'ai quand même remplacé le filtre.
Comme chacun sait, les gtv6 n'ont pas de témoin de pression d'huile, en tous cas pour les versions Française et probablement européennes. Par sécurité, j'avais pris la peine de faire cette modification. Le mano, c'est bien, mais un témoin d'alerte en plus, ce n'est pas plus mal.
Les 950 premier km n'ont posé aucun problème, le moteur a été un régal à utiliser. Un v6 en pleine forme.
Il n'a consommé ni huile ni liquide de refroidissement , n'a jamais rechigné à s'envoler dans les tours, bref le plaisir de rouler dans une vraie Alfa, comme il y a longtemps, ce qui me change de celles à mazout du reste de la semaine.
Au retour, les 400 premiers kilomètres sur autoroute : Tout bon. C'est à partir du 400 unieme  que ça s'est gâté. Il y avait une petite vibration anormale au niveau du levier de vitesse.  J'ai décidé de sortir immédiatement sur une aire de repos, soupçonnant un flector, mais la vibration c'est transformée en 200m en un ignoble racatacatacata.
Pour la premiere fois de ma vie, et après 30 ans passés en alfa équipées de toutes sortes de moteur je venait d'en casser un, sans alerte du témoin d'huile et sans baisse de pression au mano , sans chauffe moteur ( très vicieux comme casse)
Je vous passe le binz pour la rapatrier à la maison, mais au moins elle aura fait ses 24h00 au Mans. Le temps que j'aille la récupérer la-bas ...

Une vue depuis la vitre arriere de la dépanneuse


Là, c'était avant ! 400 et quelques km plus en arriere


Je passe sur les étapes de la dépose du moteur et de son démontage, je fais ça au fur et a mesure du temps dont je dispose et malheureusement j'en manque. Mais je profite des vacances pour terminer et remettre  Miss GTV6 en route.
La vidange du moteur m'a laissé songeur l'huile semblait avoir 10000km , chargée de boues bien crades et de petites particules de métal. La dépose du carter a confirmé. Mais il est difficile de bouger les bielles des cylindres 3 et 6 placés trop en arriere et même la 5 n'est pas évidente. C'est donc sur l"établi que j'ai tout démonté.
Verdict: coussinets de la bielle du cylindre 5 HS,



Ils on d'ailleurs tourné sur le maneton, bouchant le trou de graissage, ce qui explique que la pression d'huile n'a pas chuté et que le témoin ne s'est pas allumé . Vraiment vache les symptômes.
Mis à part cette bielle et des particules de métal dans le carter il n'y avait rien d'évident à voir. La pompe à huile n'était absolument pas obstruée


, le filtre certes un peu sale mais pas au point de déclencher le bi-passe. L'ouverture et le contrôle de la pompe à huile n'ont rien apporté. De plus. aucun gicleur d'huile interne de bouché, pas de bielle voilée, pas d'axe de piston foireux, seul le cylindre 5 semblait moins huilé que les autres, mais le gicleur de la bielle n'était pas obstrué. Aucune trace de boue nulle part j'allais vraiment sécher concluant a un defaut des coussinets, quand en inspectant de plus près le vilebrequin , j'ai découvert dans le trou de graissage de la bielle 5 une petite concrétion gris noire, que j'avais prise au départ pour un morceau de coussinet. En y regardant de plus prés j'ai découvert que c'était de la consistance de beurre resté dans un frigo très froid.
Pris d'un énorme doute, j'ai fait sauté (en le perçant) et en l'arrachant ensuite, un des bouchons de vilebrequin qui était contigu aux trous de graissage de la bielle .


C'est ici que je me suis retrouvé dans X-file. Le vilebrequin était obstrué par un amalgame compacte de boues durcies issues de la vie antérieur du moteur.





La belle boue qui commence à couler du vilebrequin sous l'action d'un dissolvant

Le premier passage débouché et il en reste encore beaucoup plus bas


Dans le fond du récipiant, une petite partie de ce qui est sorti



Comme je n'allais certainement pas réutiliser mon vilebrequin,
Maneton rechargé par les coussinets,


bien nettoyé il semblerait récupérable, le plastigage confirme

c'est encore dans les clous

Je ne prendrai pas le risque.
j'ai fait sauter tous les bouchons.
La me... que j'ai sorti  a justifie l'huile noircie et la casse de la bielle par obturation des trous de graissage . De l'huile neuve, pourtant prévue pour les ancienne (15/40 SE) et de l'autoroute à allure soutenue, ça a ramolli et ça lessive littéralement la m..dasse jalousement accumulée dans vilebrequin, suffisament pour venir faire lâcher une bielle en lui coupant ses droits au graissage.
Du coup, comme je remontais un beau vilebrequin (d'occasion acheté une blinde) je me suis dit que finalement couler une bielle une fois c'est marrant, mais pas deux.
J'ai donc débouchonné  tous les trous du nouveau vilo par sécurité (6 au total) et c'était la même horreur. Conclusion, dès que les conditions favorables allaient se représenter, c'est a dire huile neuve et autoroute, les même causes ayant les même effets j'allais re-casser une bielle.
C'est ainsi qu'on se retrouve (puisqu'il est ouvert)





à remettre des bouchons neufs sur le nouveau vilo


et à remettre un V6 presque à neuf :



Pour conclure, je ne voudrais pas ficher la panique, mais avec une Alfa (et les autres charettes d'ailleurs) longtemps restée arretée ,ou qui roule trop peu  même en mettant une huile prévue pour les moteur un peu ancien, et à fortiori avec une huile dispersante actuelle , il y a interet à être certain de l'état du bas moteur . Je ne suis pas le premier qui se retrouve avec une bielle en vrac, sans comprendre pourquoi.
A noter aussi qu'entre les factures du spécialiste Alfa (que je citerais si j'étais méchant) et la réalité du travail effectué sur le moteur, il y a de quoi se poser de sérieuses questions sur l’Honnêteté de certain, mais bon 10 ans, il y a prescription
A+
Revenir en haut Aller en bas
bd
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 3379
Age : 35
Localisation : hennebont
Date d'inscription : 26/07/2007

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Ven 21 Juil - 7:15

le problème des dépôt d'huile compacté au fond du vilo est connu.
le "problème" est la détergence des huile moderne bien supérieure au vieilles huile.
Alain et d'autre sur ce forum, alertent régulièrement sur le fait de n'utiliser que des huiles minérale si les vilo n'ont pas été nettoyé.
apres peut etre que des huile minerale moderne soumis a un usage "intensif" permettent aussi de decoller les depots auquel cas il faudrait proceder a un gros nettoyage si l'on souhaite utiliser sa voiture sur de grande distance.

en tout cas, beau travail de nettoyage et d'analyse
et merci pour le partage
Revenir en haut Aller en bas
brindazur
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 1551
Age : 108
Localisation : 34. Il y a le ciel le soleil et la mer
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Ven 21 Juil - 7:33

Salut les zalfistes.

Pour compléter les explications de salva la boue vient se déposer, sous l'effet de la force centrifuge et/ou après des années et des années d'immobilisation, devant les bouchons. Ces accumulations pâteuses ne sont pas visibles et l'huile peut apparaître "saine" à la vidange tant que ces agglomérats restent coincés dans le conduit. Lors d'un changement d'huile, d'un long parcours ou tout autre raison indépendante de notre volonté Mad Mad ces petits morceaux de beurre comme dit salva peuvent migrer et bonjour tristesse.....Sad Sad Sad

Moralité si vous démontez le vilo faites systématiquement sauter les bouchons si vous ignorez si l'opération a déjà été réalisée . C'est facile, pas cher et ça peut rapporter gros.  Very Happy  

Sur les photos une partie des dépôts, en l’occurrence plutôt plâtre que beurre.  


 








Revenir en haut Aller en bas
A2F 83
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 3632
Localisation : Aix -en-Provence San Daniele del Friuli
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Ven 21 Juil - 8:12

Bonjour,

Bien triste et coûteuse aventure .

Ne pas nettoyer un vilebrequin lors de la réfection moteur est une impasse que ne doit pas faire un véritable mécanicien .

De la même façon, les conduits du bloc sont affectés par les mêmes dépôts et parfois, les bouchons ne sont pas visibles pourtant, il faut les percer, les extraire et nettoyer derrière , afin d'avoir un circuit parfaitement propre .
Il faut à la fois l'action mécanique ( écouvillon ) et chimique ( solvant ), puis remonter des bouchons .

C'est un peu long, mais l'investissement mineur , moteur démonté, sera très vite récupéré .

Merci pour ce témoignage parfaitement illustré , qui est au moteur ce que le cholestérol est à nos artères .

Bonne journée

Alain.
Revenir en haut Aller en bas
salva
Alfiste


Nombre de messages : 3
Localisation : France
Date d'inscription : 20/07/2017

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Ven 21 Juil - 11:02

Salut BD Brindazur AZF 83 et tous les autres

A ma décharge, je ne connaissais pas encore ce forum sympa quand la GTV a cassé, ni même quand j'ai ouvert le moteur. Les problèmes d'huile, ça oui j'étais au courant et depuis longtemps. Par contre l'obstruction des vilebrequins, je n'en avais absolument pas conscience. Ca a été une véritable surprise en m'obstinant à vouloir comprendre ce qui c'était passé.
J'étais parti du principe qu'une huile de vidange propre, un carter propre et un pro qui révise le moteur en l'ouvrant c'était l'assurance d'un moteur propre.
Ca laisse maintenant imaginer le nombre de moteurs en sursis .

Pour info 10 bouchons pour 43 euros . Il n'en faut que 6, mais j'ai préféré avoir de la marge au cas où je me serais loupé


La GTV sans son moteur


AZF-83 ,je confirme il faut effectivement suivre la totalité du circuit de graissage et le nettoyer, ça prends un temps fou, bien plus que pour réassembler le moteur. Par exemple, en retirant la vis située en arrière du filetage M10 de la sonde du mano de pression , j'ai découvert un nid de dépôts qui ne demandait qu'à partir en ballade. En fait, tous les recoins où l'huile abouti a une voie sans issue sont blindés de cochonneries.


Je reviendrai probablement pour une suite
A+
Salva
Revenir en haut Aller en bas
PS70
Alfiste


Nombre de messages : 3712
Age : 48
Localisation : Cabriès
Date d'inscription : 23/09/2011

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Ven 21 Juil - 13:16

Salut à tous,

Beau témoignage en effet et beau travail.
Je suis content que le sujet des conduits du bloc moteur soit évoqué par Alain car il est très peu abordé.
Pourtant, nettoyer ces conduits est tout aussi important que ceux du Vilo.
C'est un travail long et fastidieux. Sur certains modèles de bloc les bouchons ne se trouvent pas et il faut les faire refaire. C'était le cas sur le bloc de la 2000/2300 Touring.
Un travail très chiant, mais moins qu'une bielle qui coule quand on est en vacances.

PS : je veux bien le nom du pro en MP. Dès fois, les données concordent, même après 10 ans ...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
trois100alheure
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 1194
Localisation : auvergne
Date d'inscription : 22/12/2005

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Ven 21 Juil - 15:23

[quote="A2F 83"]Bonjour,

Bien triste et coûteuse aventure .

Ne pas nettoyer un vilebrequin lors de la réfection moteur est une impasse que ne doit pas faire un véritable mécanicien .


absolument et c est le B A BA de la refection..un soit disant pro qui ne le fait pas ne mérite pas l appelation de professionnel.

néammoins mon 2 litres a maintenant 30 ans d utilisation sans avoir été ouvert , et je commence un peu a me faire du soucis . j ai peur qu en 30 ans d huiles diverses et variées , d utilisation après parfois de grandes périodes d inactivités ,mon vilo commence a se boucher petit a petit et que cette mésaventure m arrive.
est ce que vous avez des retours d experience a ce sujet sur des moteurs qui ne roulent plus trop..?
jusqu a présent j ai surtout entendu ce genre d histoire sur des moteurs qui venaient d etre refaits et dont les vilos n avaient pas été nettoyés.......
Revenir en haut Aller en bas
A2F 83
Alfiste
avatar

Nombre de messages : 3632
Localisation : Aix -en-Provence San Daniele del Friuli
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Ven 21 Juil - 16:44

Ce qui est certain, c'est que les conduits sont encrassés et que les extrémités ressemblent à ce qu'il y a sur les photos .

Ce qui est aussi sur, c'est que les huiles minérales d'aujourd'hui, sont plus détergentes que celles de l'époque et que leurs additifs sont beaucoup plus performants mais , aussi adaptés aux carburants actuels contenant des alcools et des aromatiques . Cet ensemble contribue à fluidifier les résidus, puisque leur rôle est équivalent à celui de la lessive dans nos machines à laver le linge, tout en retenant en suspension les produits de dissolution, afin qu'ils soient éliminés avec la vidange .

Il n'y a pas véritablement de solution , tant que l'on est pas obligé de refaire le moteur .Surtout ne jamais mettre de lubrifiant de synthèse dont le pouvoir de dilution est très élevé .

Il faut rester à la minérale 20 W 50 . Faire sa vidange à chaud, une fois l'an , quelque soit la distance parcourue et remplacer son filtre .

Il faut , également, lors d'un achat, ne pas se contenter de remplacer TOUS les fluides, mais déposer le carter afin de le nettoyer en profondeur . Je sais , sur certains modèles cela demande du temps et n'est pas toujours simple à réaliser soi-même mais , cette dépose est souvent riche en enseignements et , parfois en surprises .

PS 70 a raison. Sur nos blocs tous les obturateurs ne sont pas visibles, car usinés avant le montage . Le rectifieur connait les emplacements et percera ou fraisera les endroits ou ils se trouvent et là, lors du nettoyage , on verra sortir beaucoup de boue accumulée au fils des ans . Ensuite il confectionnera des bouchons, soient filetés ou coniques et rebouchera les orifices .

Cordialement

Alain.
Revenir en haut Aller en bas
salva
Alfiste


Nombre de messages : 3
Localisation : France
Date d'inscription : 20/07/2017

MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   Ven 21 Juil - 19:32

AZF 83 , une chose est certaine, on ne peux pas dire que tu n'avais pas tiré la sonnette d'alarme. J'ai relu tes posts. L'avantage c'est que la casse de mon Busso étaye en image tes prédictions. L'huile j'avais traite le sujet de façon assez complète sur un autre site, et je me pensais bien à l'abri de ce genre de mésaventure. Une bonne baffe de temps à autre ça ne fait pas de mal.
Pour en revenir au garagiste que je citais, oui pas de souci je ferai suivre en MP.
 
Les factures disaient : jeu de 6 pistons/chemises, coussinets de bielles et paliers, totalité des joints soupapes et guides neufs equilibrage etc etc
La réalité dit:  Coussinets de palier Niet ! moins de 15000 km ne les mettent pas dans cet état. Et encore c'est le plus beau les autres ont rejoint la poubelle.


Ca c'est un kilométrage d'origine, certainement pas du neuf

Coussinets de bielles, oui aucune trace d'usure

Chemise re-niet à 15000 km une chemise ne devrait pas être totalement lisse mais on devrait y voir un joli déglaçage, pas des rayures verticales


Segment AE neufs , oui, aucun doute, toutes les côtes le prouvent

Joints de culasses : Alors là, de 3 choses l'une: Ou c'est ceux d'origine qui ont été réutilisés (et ça je l'ai vu faire par un pro en ajoutant une fine couche de pâte à joint "pro" elle aussi, mais sur sa voiture de circuit OUF !)  
Ou ces joints sont de la pire qualité possible
Ou enfin le moteur a tourné avec de l'eau du robinet, ce qui expliquerait rouille et boursoufflures ( je n'ai pas la réponse)

10 ans et 15000 km ! ce n'est plus X-Files mais du travail à Raoul Volfoni




Et voilà des "pistons neufs" de 15000 km ! Les stries des jupes ont disparu mais pas les rayures verticales . Piètre qualité ou garagiste très douteux (suivez mon regard)


Mais il faut reconnaitre que les calottes ont bien dues être nettoyées au remontage. Il y  a peu de calamine


Le petit plus qui n'a pas été facturé mais ça fait toujours plaisir, et c'est à mettre au crédit du spécialiste Alfa:  Le 3eme circlip d’arrêt, monté sur un des pistons . Si si, il a osé 2 circlip l'un sur l'autre. Pas besoin de photo les mots suffisent

Ce qui me console finalement, c'est qu'un joint de culasse allait claquer d'ici peu, que j'aurai changé les deux, tout remonté,  et quelques temps plus tard le circlip aurait fini entre le piston et la chemise, ce qui allait m'obliger à démonter une seconde fois. Là, au moins j'aurai tout fait d'un coup .
Mais je me demande quand même pourquoi le moteur ne fumait pas et ne consommait pas d'huile . Encore une des facéties  Alfa
Ca va faire du bien de repartir avec du neuf. Il y a juste les segments livrés avec les pistons que j'ai préférer remplacer par la marque Goetze   ce Ce n'est pas par parti pris, juste parce que j'en ai l'habitude. (surtout pour le racleur en 3 parties)








Reste à voir ce que je vais trouver dans les culasses, mais là je suis plutôt optimiste .
Bref, même en n'étant pas vraiment un novice en mécanique on peu quand même se faire piéger si on fait confiance à des factures estampillées Alfa .

Il me reste à remettre la cuisine en ordre avant de me faire incendier. Entre l'Alfa, l'outillage et les cartons de rangements des pieces, je commence à manquer de place. Il est temps de passer au remontage

Des nouvelles du vilebrequin, il est prêt à remonter, bouchons en place et matés au burin.




Oui les bouchons se retrouvent, mais au prix de nombreuses heures de recherche
A+
Salva
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vidange puis 180 km et moteur cassé...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vidange puis 180 km et moteur cassé...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» moteur cassé
» Photo moteur cassé
» Durango, moteur cassé grrrrrr
» [ VW Golf 3 ess.] année 99.moteur cassé ?
» Vidange puis 180 km et moteur cassé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Alfa Romeo Classiques et Vintages de France :: Discussions du fond de l'atelier et vos restaurations-
Sauter vers: